IMG_1906

 

 

Une dédicace de son livre "La Grande Tribu"

que me fit Youenn Gwernig, en 1982. Il m'avait

raconté, quelques années auparavant, que mon

grand-père Auguste lui avait appris à jouer de

la bombarde.

Et chaque fois que l'on se voyait, à Dinéol, Brest

ou Douarnenez, Youenn en me voyant ne pouvait

s'empêcher de dire "malestou, malestou!"...expression

qui ponctuait assez fréquemment les phrases de Gus.